Lors du premier forum « Belt and Road » pour la coopération internationale qui s’est tenu à Beijing le 14 et 15 mai 2017, a été dévoilée la nouvelle « alliance médiatique de la Belt and Road ».

Présentation de l’Alliance Médiatique

Ce projet avait déjà été formulé en avril 2016 par le Conseil d’Etat chinois, mais ce n’est qu’à partir d’aujourd’hui que cette nouvelle alliance va vraiment prendre forme.

Ce nouvel outil médiatique aura pour objectif de faire connaitre les activités et les actualités relatives à la « Belt and Road ».

A ce jour 33 médias ont accepté de rejoindre cette initiative lancée par la Télévision Centrale Chinoise (CCTV). Cette alliance regroupe des médias provenant de Chine, de Hong Kong, de Macao, et d’une vingtaine de pays étrangers dont les Philippines, la Mongolie, la Roumanie et l’Ukraine.

Les défis de l’alliance médiatique de la « Belt and Road »

Ce réseau médiatique permettra d’accroître la visibilité de l’initiative « Belt and Road »  auprès du public, mais pour être performant, ce média devra remplir plusieurs conditions.

L’alliance devra encourager le débat, ne pas glorifier l’OBOR mais montrer sa réalité afin de paraître crédible aux yeux du public et des décideurs.

De même, l’alliance devra mener ses activités en toute indépendance. Elle devra donner la parole à la fois aux administrations, aux entrepreneurs et aux habitants concernés par les nouvelles routes de la Soie.

Malgré l’importance de la Chine dans l’initiative « Belt and Road », l’alliance ne devra pas paraître comme la voix de la Chine, la chaine devra laissez une large place aux informations non chinoises pour encourager les médias étrangers à rejoindre l’alliance.

Il faut aussi ne pas oublier que l’« Alliance médiatique de la Belt and Road » sera la vitrine de l’ensemble du projet OBOR. La direction de ce réseau devra donc promouvoir la bonne gouvernance et la transparence au sein de sa structure.

L’expérience européenne

Les médias européens, riches d’une forte expérience dans le domaine de la coopération médiatique ont un rôle à jouer dans cette alliance. Construire un réseau médiatique regroupant plusieurs médias étrangers demande une expertise que possède l’Union Européenne.

On peut noter ainsi trois grands réseaux de télévision transeuropéens : Euronews, Arte, et TV5Monde.

 

Euronews, la chaine d’information européenne, émet en treize langues sur le continent européen. C’est la première chaîne d’information en continu en Europe.

Arte, une chaine de télévision franco-allemande créée en 1991 est  spécialisée dans la culture.

Enfin, TV5Monde, la chaîne de la francophonie regroupe des partenaires français, belges, suisses et canadiens.

 

L’Alliance médiatique de la « Belt and Road » n’est pas qu’un simple projet de communication. Le président Xi Jinping, lors de son discours au Forum de coopération Internationale, a rappelé que l’OBOR n’était pas seulement constitué de routes et de pipelines, mais devait aussi permettre le développement d’industries innovantes et d’augmenter les échanges  commerciaux, culturels entre les états membres du projets. L’alliance médiatique est donc une composante importante de l’OBOR; il est nécessaire pour l’ensemble des pays, et notamment des membres de l’Union Européenne d’y participer.

L’Alliance médiatique de la « Belt and Road »
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*