This image has an empty alt attribute; its file name is oboreurope-geographical-indication-pakistan.jpg

Début mars 2020, l’Assemblée Nationale pakistanaise a approuvé le projet de loi sur les indications géographiques, auparavant adopté par le Sénat.

Cette loi permettra de mettre en avant les produits locaux du Pakistan et de promouvoir les différentes régions de ce pays à l’étranger.  Il a fallu plus de 14 ans pour que cette loi soit adoptée. Elle sera demain un instrument incontournable pour booster les exportations pakistanaises mais aussi  pour augmenter les revenus des producteurs dans les territoires ruraux.

Plus d’une centaine d’indications géographiques devraient voir le jour. Parmi elles, nous pouvons citer  les abricots d’Hunza, chappal de Charsadda et Peshawar (tongs), Multani halwa (confiseri ,l’ajrak du Sindh (châle), kino de Sargodha (agrumes), Kasuri Methi (fenugrec), mangues du Sindh, couteaux de Dhir, champignons de Swat, buffles Nili-Ravi, raisins de Chaman, châles Pashmina. Tous ces prdouits ont une identité forte qui doit être respectée.

Depuis une vingtaine d’années, le Pakistan et l’Inde s’opposent sur le sujet du riz Basmati. Ce type de riz, recherché en raison de sa délicatesse, n’est cultivé qu’en Inde et au Pakistan. Le riz Basmati produit au Pakistan n’est pas reconnu officiellement au niveau international. La nouvelle législation pourrait faire évoluer cette situation, mais aussi accentuer les frictions avec le voisin indien.  

Les indications géographiques et la BRI

La question des droits de propriété intellectuelle est centrale pour l’initiative « Belt and Road ». En protégeant ses produits, le Pakistan les rend plus attractifs pour l’ensemble des marchés de la BRI.

Début novembre 2019, l’Union Européenne et la Chine se sont engagées à respecter certaines indications géographiques des deux régions, afin de mettre en valeur leurs différents produits et d’en accroître les échanges.

La mise en place d’indications géographiques est une première étape pour le Pakistan qui devra par la suite négocier des accords similaires à celui passés entre la Chine et l’Europe.

Le Pakistan devra aussi faire connaitre ses différentes indications géographiques qui constituent son patrimoine culturel immatériel. Il y a là un possible domaine de coopération avec l’Europe et la Chine qui depuis longtemps déjà ont des indications géographiques et les utilisent pour promouvoir leurs produits. 

Cette nouvelle loi, avec les efforts menés par le gouvernement pour développer le tourisme, participe à la création d’une marque « Pakistan » plus forte et visible dans la BRI.

Les indications géographiques du Pakistan
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*