Le 17 novembre 2017, le président du Panama Juan Carlos Varela a rencontré le président chinois Xi Jinping ainsi que le premier ministre Li Keqiang lors dune visite d’état en Chine.

Les deux présidents ont signé un accord de coopération dans le cadre de l’initiative “Belt and Road”
Grâce à cet accord, le Panama pourrait devenir l’un des principaux hubs des échanges entre la Chine et le continent américain.

L’intégration de Panama dans les nouvelles routes de la Soie fait suite à la décision prise en juin 2017, par ce pays d’Amérique centrale d’établir des relations diplomatiques avec la Chine, et de ne plus reconnaître Taïwan.

En participant à ce projet, Panama espère bien sûr continuer à jouer un rôle déterminant dans le commerce mondial grâce à son canal, mais attend aussi de nouveaux investissements dans d’autres secteurs, notamment pour diversifier son économie.

 

Avec cet accord, l’initiative de la “Belt and Road” prend une nouvelle dimension et intègre l’ensemble des continents. Il sera important pour les décideurs européens de continuer à mettre en avant le développement des échanges à travers le continent eurasiatique, pour que les entreprises chinoises ne privilégient pas seulement la voie du Pacifique.

D’autre part, l’Europe doit aussi prendre en compte l’intégration de Panama dans l’initiative “Belt and Road” et développer les échanges avec ce pays dans le cadre des nouvelles routes de la Soie.

Le Panama, nouvelle étape de la route de la Soie
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*