This image has an empty alt attribute; its file name is china-africa-oboreurope.jpg

Ces derniers jours, plusieurs voix en Afrique se sont élevées contre de possibles discriminations dont auraient pu souffrir certains Africains dans la province du Guangdong dans le contexte de la lutte contre le Covid19.  Certains médias ont faussement accusé la Chine de racisme et ont prédit la fin des bonnes relations entre la Chine et l’Afrique.

La réalité est bien sûr différente. La Chine, à travers sa prospérité rapide, est devenue un modèle pour les pays en voie développement et notamment en Afrique. Le pays attire commerçants et étudiants africains, ainsi depuis quelques années, la Chine est la première destination étrangère pour les étudiants d’Afrique anglophone. La Chine est aussi le premier partenaire commercial du continent africain.

Ce partenariat, très fort, qui existe entre la Chine et le continent africain ne peut que s’approfondir. Durant la crise sanitaire présente du Covid19, la Chine a montré au monde entier qu’elle se comportait comme une grande puissance responsable, et offrait expertise et aide médical à l’ensemble de la communauté internationale. Sur le continent africain, la Chine a envoyé masques et tests dans de nombreux pays.  Jack Ma, le fondateur d’Ali Baba, a quant à lui fait don de plus de 100 000 masques à l’Afrique. Beijing a entre-outre affirmé que la Chine continuera à offrir une assistance sanitaire à l’ensemble des états africains, dans le cas où la pandémie progresserait sur le continent.

Le ministre des affaires étrangères M. Wang Yi a pu récemment s’entretenir par téléphone avec le président de l’Union Africaine M. Moussa Faki Mahamat de l’évolution des relations sino-africaines et de l’accueil des membres de la communauté africaine en Chine ; les deux responsables se sont engagés à toujours plus de coopération entre la Chine et l’Afrique. M. Wang Yi a déclaré que cette amitié était solide comme le roc.

Une meilleure compréhension

La Chine et l’Afrique devront continuer à dialoguer et ainsi assurer une plus grande compréhension entre Africains et Chinois, pour éviter les malentendus. De nombreux étrangers, et parmi eux des Africains, n’ont pas pris conscience des efforts immenses menés par la Chine pour circonscrire le développement du Covid19, et alerter le monde des dangers de ce virus. L’ensemble de la population chinoise a répondu avec empressement aux consignes des autorités et respecté le confinement. Les étrangers présents en Chine, y compris les Africains, doivent suivre les mesures mises en place par les autorités pour qu’il n’y ait pas de seconde vague. D’autre part, il y a pu avoir certainement quelques cas de discriminations à l’égard de certains Africains, comme en témoigne l’affaire du MacDonald’s qui a refusé l’entrée à des clients africains, mais il s’agit d’initiatives exceptionnelles et individuelles. Ces rares incidents ont pu être montés en épingle sur les réseaux sociaux en raison de la panique causée par le covid19. Le gouvernement chinois en aucun cas n’a encouragé ces mesures, au contraire, Beijing a rappelé à l’ensemble de sa population de continuer à lutter contre les discriminations. Il est injuste d’accuser la Chine tout entière, alors que seul le  comportement d’une poignée d’individus est à blâmer. Comme l’a rappelé Chen Xiaodong, assistant du ministre des affaires étrangères :

« Tous les étrangers sont traités sur un pied d’égalité. Nous n’avons aucune tolérance pour la discrimination. Le peuple chinois voit toujours dans le peuple africain des partenaires et des frères. »

Le renforcement des échanges entre la Chine et l’Afrique, et notamment les échanges culturels devraient permettre une meilleure compréhension mutuelle, et mettre fin aux rares discriminations dont souffrent les Chinois et Africains dans les deux régions. La Chine et les états africains s’engagent pour assurer aux deux communautés les meilleures conditions pour un partenariat durable, notamment à travers l’initiative « une Ceinture, une Route ». La Chine et les pays africains cultivent des liens forts qu’aucune crise ne pourra estomper.

Au lieu de ces polémiques stériles, renforçons les mécanismes de dialogue et de concertation entre nos deux peuples afin d’assurer la coexistence et les échanges entre la Chine et l’Afrique. Il nous faut continuer à communiquer, à nous inspirer les uns des autres, pour réaliser des progrès communs

Aujourd’hui, face au défi du covid19, Africains et Chinois nous devons montrer notre solidarité et travailler ensemble pour vaincre la pandémie. Nous avons tant à découvrir et à gagner des bonnes relations entre la Chine et l’Afrique.  

Dr. Sébastien Goulard, coordinateur d’OBOReurope en collaboration avec M. Aliou Sissoko, président du Club des Amis de la Chine.

L’Afrique et la Chine, un partenariat fort
Étiqueté avec :                

Un avis sur « L’Afrique et la Chine, un partenariat fort »

  • 27/04/2020 à 12:06
    Permalien

    Ne pas se laisser submerger par un cas de discrimination envers les Africains en R.P. de Chine et surtout mis en épingle par certains Médias Occidentaux habitués de cette pratique de façon Démagogique, la R.P. de Chine et l’Afrique ont des Liens Très Forts et Sincères qui n’ont rien a voir avec le prétendu “Néo colonialisme” dont certains pays Occidentaux accuse la Chine aujourd’hui pour Mieux se Venger de leur Vrai Néo colonialisme d’antan et même de nos jours en Afrique là aussi et ailleurs, la Démagogie Simpliste et Facile pour mieux attiser la Haine Sinophobe et Anti Chinoise de même que le Populisme le plus rétrograde qui est Malheureusement de plus en plus denouveau actif en Occident de nos jours !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*