This image has an empty alt attribute; its file name is pakistan-oboreurope-cpec.jpg

Le 1er juin, a été annoncé la création prochaine d’un secrétariat pour le Corridor Economique Chine Pakistan. Cette décision est importante par de nombreux aspects.

Tout d’abord, elle montre l’engagement d’Islamabad dans la BRI. Pour ceux qui en doutaient, le CECP devient l’axe principal des politiques de développement du Pakistan. La nouvelle structure sera chapeautée par le Ministre du développement.  Jusqu’alors plusieurs agences dont celle du soutien au CECP et le centre d’excellence du CECP étaient en charge des projets de la BRI au Pakistan. L’objectif du secrétariat sera bien sûr de coordonner les activités du groupe de travail regroupant des acteurs pakistanais et chinois et celles menées par le comité de coopération chargé des lignes directrices du CECP.  C’est un signe de stabilité donné aux investisseurs étrangers et cela montre que le CECP est une priorité pour le gouvernement d’Imran Khan.

C’est aussi une réponse aux menaces terroristes qui pèsent sur la société pakistanaise. Malgré les attentats visant les intérêts chinois au Pakistan, Islamabad tient bon.  

Cette nouvelle institution témoigne de la transformation qualitative de la BRI vers plus de transparence et plus de règles. Le secrétariat du CECP garantira la cohésion  de l’ensemble du programme CECP et grâce à ses activités de recherche, proposera une vision à long terme de ce corridor.  Cela permettra d’optimiser les ressources dédiées au CECP.

Le secrétariat du CECP devrait aussi assurer la promotion internationale du CECP pour attirer les investisseurs chinois, mais aussi les autres.

A travers la création de ce secrétariat, on note que l’ensemble du CECP se structure et devient l’épine dorsale du développement du Pakistan.

La décision prise par le Pakistan de créer une structure spéciale pour les projets liés aux nouvelles routes de la Soie pourraient être dupliquée  par d’autres états, eux-aussi impliqués dans la BRI, afin d’intégrer de manière optimale  l’initiative « Belt and Road ».

Pour la Chine, le CECP est un segment crucial de la BRI, il permet de mieux connecter ses provinces de l’Ouest aux marchés mondiaux, notamment à la région du Golfe grâce au port de Gwadar. Le Pakistan est lui-même un marché en développement, et grâce aux réformes entreprises ces dernières années, le pays devrait devenir plus attractif pour les investisseurs étrangers. Cette tendance est accélérée par la mise en place du CECP.

Quelles conséquences pour le nouveau secrétariat du CECP?
Étiqueté avec :                        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*