This image has an empty alt attribute; its file name is grimaldi-forum-datacloud-oboreurope-monaco.jpg

Lorsqu’on évoque l’initiative « Belt and Road », on pense premièrement aux nouvelles lignes de chemin de fer, aux ports et aéroports en construction.  Il ne faut pas oublier les routes digitales.

Les nombreux accords signés entre la Chine et les états intéressés par la BRI mentionnent le développement du e-commerce. La Chine et ses entreprises sont très impliquées dans la construction de nouveaux réseaux liés aux nouvelles technologies. Grâce à la BRI, le réseau de la fibre connait une rapide expansion en Asie  particulièrement en Mongolie, au Népal et au Pakistan, ce qui permet à ses pays d’être mieux intégrés dans les échanges mondiaux.

Les grandes entreprises des hautes technologies telles que Huawei, Tencent ou Alibaba sont des acteurs majeurs des nouvelles routes de la Soie digitales ; et grâce à leurs investissements à l’étranger elles assurent le développement de projets innovants le long des routes de la Soie. L’un  des objectifs des nouvelles routes de la Soie digitales est  d’accélérer et de faciliter les échanges entre les entreprises notamment grâce à de nouvelles plateformes commerciales en ligne et de nouveaux moyens de paiement électronique.

China forum

Le 6 juin 2019, à l’occasion du congrès Datacloud Global 2019, s’est tenu à Monaco, le China Forum dédié aux routes digitales de la Soie.

  • Sébastien Goulard, Cooperans et coordinateur d’OBOReurope a présenté la dimension digitale de l’initiative « Belt and Road ».
  • Oliver Jones, cofondateur et président de Chayora a souligné le leadership de la Chine dans les nouvelles technologies, et plus particulièrement l’intelligence artificielle, en présentant  les innovations portées par les entreprises et villes chinoises.
  • Zoe Zhuang, vice-présidente de Chindata, a présenté les datacenters hyperscale chinois.
  • Michel Fraisse, vice président de Huawei, Europe, a présenté les solutions que développaient Huawein en matière de data centers.

S’en est suivi une discussion animée par Michael Tobin, entrepreneur en technologies, sur les routes de la soie digitales développées par la Chine et les possibles opportunités qu’elles créent pour l’ensemble des entreprises chinoises et internationales des hautes technologies. Robert Wallin, Natixis, Guy Willlner, IXcellerate, Joe Zhu, Zenlayer et Sébastien Goulard, Cooperans ont pu échanger sur ce sujet, se sont montrés confiants quant à l’avenir de la BRI et ont appelé les entreprises étrangères à s’impliquer plus largement dans les projets de hautes technologies de la BRI.

Le cabinet Cooperans, en collaboration avec OBOReurope, publiera prochainement son premier rapport sur le développement des routes de la Soie digitales, afin que le public européen comprenne les enjeux liés aux nouvelles technologies dans l’initiative « Belt and Road ».

Les Routes digitales de la Soie, Datacloud Global, Monaco
Étiqueté avec :                                            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*