This image has an empty alt attribute; its file name is 5G-oboreurope-russia-china.jpg

Écrit par Federica Russo

En juin 2019, le géant chinois de la technologie Huawei signait un accord avec son homologue Mobile TeleSystems (MTS) pour le développement et le lancement du réseau 5G en Russie, soulignant l’importance du rapprochement entre Moscou et Beijing. En effet, le partenariat a eu lieu en marge du Forum Economique International de Saint-Pétersbourg, où les présidents Vladimir Poutine et Xi Jinping ont placé la technologie en tête des priorités.

Huawei occupe une position consolidée sur le marché russe, où la société a bâti sa réputation grâce à une «stratégie de maîtrise des coûts» répondant à une demande des consommateurs à la recherche de produits de haute qualité et relativement bon marché. En outre, Huawei a investi dans Honor, l’une des marques de smartphones les plus recherchés par les locaux, qui représentait également 27,1% du marché au premier trimestre de 2019. Après ce succès initial, cette entreprise multinationale fondée par Ren Zhengfei est prête à explorer de nouvelles voies pour se développer  en Russie, un pays offrant des opportunités intéressantes pour une croissance qualitative et quantitative.

Huawei est en train d’équiper une zone 5G au «Centre d’Exposition de Toute la Russie » (VDNKh), ce qui contribuera à améliorer la gestion des services urbains et le système de sécurité de la ville de Moscou; la société étudie la possibilité d’installer le système d’exploitation russe Aurora sur 360 000 de ses tablettes afin de faciliter les opérations de recensement; elle étudie aussi les conditions nécessaires pour développer ses activités de recherche et développement en Russie, en renforçant sa coopération avec les universités locales et investissant 7,8 millions de dollars dans la formation de 10 000 spécialistes russes au cours des cinq prochaines années. Ces choix traduisent les ambitions de l’entreprise Huawei pour dépasser ses concurrents et surmonter les obstacles imposées par d’autres pays, mais ils témoignent également de la volonté de la Chine de mettre en avant son rôle dans le secteur clé de l’innovation technologique par le biais de son entreprise leader.

Le lancement de la 5G n’est pas le premier projet pilote du pays, mais il est probablement le plus pertinent en raison de sa signification politique et géostratégique. Le président Poutine se félicite de l’engagement renouvelé de la Chine dans les  réseaux de téléphonie mobile de nouvelle génération, Depuis la réunion sur la haute technologie qui s’est tenue à Novossibirsk en 2005, la position russe sur  une coopération possible avec la Chine dans les nouvelles technologies, a changé. Aujourd’hui, Pékin pourrait soutenir Moscou dans son processus d’acquisition de savoir-faire technologique afin de combler le fossé qui existe avec d’autres pays occidentaux. La technologie 5G est indispensable pour rivaliser sur la scène internationale, mais quels en sont les avantages?

Les réseaux de cinquième génération représentent des opportunités indéniables pour les citoyens, les entreprises et les villes dans leurs activités futures. Grâce aux réseaux 5G, les utilisateurs peuvent télécharger des contenus rapidement, réduire le temps nécessaire pour établir la communication entre les périphériques et les réseaux sans fil. Mais c’est probablement dans le secteur industriel que la transformation numérique montre son véritable potentiel.

La 5G offre aux industriels la possibilité de construire des usines intelligentes grâce à sa connectivité à faible latence, qui peut alimenter un système plus flexible et efficace caractérisé par des capteurs qui contrôlent, analysent et coordonnent les machines. Cette technologie permet de développer et de tirer parti de l’automatisation, de l’Internet des objets industriels (IIoT) et de l’intelligence artificielle. Lors du MWC Shanghai 2019, M. Ryan Ding, directeur exécutif du conseil d’administration et président du groupe d’experts “Carrier BG” de Huawei, a souligné l’importance de la 5G pour ces industries, où elle peut accélérer la transformation numérique et la croissance des activités. De même, l’installation de capteurs IoT compatibles 5G sur des produits pourrait améliorer l’efficacité des activités de surveillance tout au long de la chaîne d’approvisionnement afin de réduire les erreurs humaines via le cloud.

Les systèmes de transport pourraient aussi être révolutionnés par ces réseaux, grâce à un meilleur contrôle exercé par la connectivité véhicule à véhicule (V2V) et véhicule à infrastructure (V2I). Le premier consiste en la capacité d’échanger des informations entre les automobiles, le second concerne l’échange de données entre véhicules et infrastructures routières mis en œuvre pour répondre aux dangers de circulation.

Dans le secteur de la santé, les technologies 5G ont le potentiel de prendre en charge le contrôle à distance d’appareils et de diffuser la réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (RA) qui permettent déjà aux médecins de choisir des traitements spécifiques; ils pourraient jouer un rôle important dans le suivi médical des personnes vivant en zones rurales, et ainsi développer la télésanté; ils pourraient également améliorer l’efficacité des systèmes de stockage de données relatives aux patients. Le secteur agricole pourrait être optimisé grâce à la collecte de données en temps réel rendue possible par cette technologie, tandis que les services financiers, de l’énergie et les services publics, ainsi que les médias et les entreprises pourraient également être optimisés grâce à  la 5G.

Cependant, dans la plupart des régions, l’accès aux réseaux de nouvelle génération est encore limité. En effet, les pays qui ont émergé en tant que chefs de file dans ce domaine sont les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Corée du Sud et la Chine. Il y a quelques semaines, China Mobile, China Telecom et China Unicom ont lancé leurs services 5G, créant ainsi le plus grand réseau d’exploitation commerciale au monde, regroupant 50 villes. Le ministère chinois des sciences et technologies a annoncé récemment que la Chine avait entamé des recherches sur les technologies 6G grâce à une coopération entre des ministères, 37 universités et entreprises pour assurer le leadership de la Chine dans le domaine de l’innovation.

Federica Russo est une chercheuse indépendante italienne qui s’intéresse principalement à l’engagement économique chinois sur la scène mondiale. Ses articles ont été publiés dans Asia Times, l’Institut népalais pour la coopération et l’engagement internationaux, Political Insights et Il Caffè Geopolitico. Elle étudie l’administration des affaires avec un intérêt particulier pour le comportement organisationnel, la gestion interculturelle et le leadership.

Huawei lance la 5G en Russie: quels sont les avantages des réseaux de prochaine génération?
Étiqueté avec :                        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*