Selon un article paru dans l’Asia Times,  le Myanmar songe à faciliter les investissements étrangers notamment ceux en relation avec la “Belt and Road”. Le pays a déjà entrepris une plus grande ouverture de  son économie depuis 2016, et une loi permettant l’introduction à la Bourse de Yangon devrait prochainement être adoptée.

Belt and Road Sino-Myanmar pipeline

Les investissements étrangers au Myanmar proviennent essentiellement de ses voisins et notamment de la Chine (les autres principaux investisseurs étant  Singapour, la Thaïlande et Hong Kong). Les investissements européens restent encore très faibles.  Cette situation pourrait changer alors que le Myanmar veux encourager les entreprises étrangers à investir dans les secteurs de la banque, de l’énergie et du bâtiment, afin de se doter des infrastructures nécessaires à son développement.

Cependant le Myanmar souffre encore d’un manque de stabilité. La questions des Rohingya pénalise grandement le développement du pays. Le Myanmar accusé par l’ONU de nettoyage ethnique pourrait voir son image se détériorer à l’étranger. Cette situation menace, ou en tout cas, retarde la mise en place des projets liés à l’initiative “Belt and Road” dans ce pays. Le développement du Myanmar ne passe que par l’intégration de l’ensemble de ses habitants dans la société.

Il est urgent que Beijing propose ses services de médiation pour promouvoir la paix au Myanmar et ainsi guider ce pays vers la voie du développement.

Le retour rapide à la paix devrait inciter l’ensemble des investisseurs à mener de nouveaux projets dans ce pays.

Vers plus d’investissements liés à la BRI au Myanmar?
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*