Les zones de libre-échange en Chine

Fin mars 2017, le Conseil des affaires d’état chinois a approuvé la création de sept nouvelles zones de libre-échange qui seront établis dans les provinces suivantes : au Liaoning, Zhejiang, Henan, Hubei, Sichuan, Shaanxi ainsi que dans la municipalité de Chongqing.

Après avoir expérimenté une première zone de libre-échange à Shanghai en 2013, puis à Tianjin et dans les provinces du Guangdong et du Fujian en 2014, la Chine poursuit cette stratégie d’ouverture et de réformes.

Les zones de libre-échange chinoises se distinguent des zones économiques spéciales (SEZ) mises en place depuis 1980 sur plusieurs points. Les zones de libre échange ont pour objectif d’attirer les entreprises les plus innovantes, à forte valeur ajoutée, ainsi que le e-commerce. Elles sont situées à proximité de ports ou d’aéroports majeurs pour s’insérer au mieux dans les échanges mondiaux.

Les zones de libre-échange chinoises offrent une réelle flexibilité aux entreprises en simplifiant les procédures financières et administratives, et en renforçant la protection des investisseurs à travers la création de centres internationaux d’arbitrage. Les opérations peuvent y être menées dans différentes monnaies.

La zone de libre-échange de Chongqing

La nouvelle zone de libre-échange de Chongqing aura pour objectif spécifique de promouvoir l’initiative « Belt and Road » et de connecter la nouvelle route de la Soie au fleuve Yangzi. La zone devrait aussi accueillir des entreprises liées au développement de la liaison ferroviaire Chongqing-Xinjiang-Europe.

Cette zone devrait couvrir près de 120 km² et devrait être constituée de trois sous-zones :
-la nouvelle zone de Liangjiang, qui accueillera des entreprises des nouvelles technologies et des biotechnologies ;
– Xiyong qui servira de parc industriel dédié aux activités microélectroniques ;
– le port de Guoyang qui sera le principal centre  logistique de la zone.

T

Ces trois zones forment le centre économique de la municipalité de Chongqing, la création de la zone de libre-échange de Chongqing devrait permettre l’accélération du développement dans les régions occidentales de la Chine.

Une nouvelle zone de libre échange pour l’OBOR à Chongqing
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*