par Dr. Sébastien Goulard

This image has an empty alt attribute; its file name is sriff-xian-film-oboreurope-cooperans.jpg

L’Initiative « Belt and Road » ne se résume pas aux échanges commerciaux, mais présente une forte dimension culturelle. Avec ce programme, la Chine soutient les échanges culturels et la préservation du patrimoine le long de l’ancienne Route de la Soie.

Aujourd’hui, les échanges culturels peuvent également se faire à travers des films. Du 11 au 16 octobre 2020, s’est tenu le 7e Festival international du film de la Route de la soie (Silk Road International Film Festival, SRIFF) à Xi’an, dans la province du Shaanxi. Ce festival annuel du film est devenu l’un des évènements cinématographiques les plus populaires en Asie et figure parmi les plus importants en Chine avec le Festival international du film de Beijing et le Festival international du film de Shanghai, mais sa « saveur « de la Route de la soie le rend vraiment unique. Lors de ce festival, le public a découvert ou a pu revoir des chefs-d’œuvre majeurs, regardé des superproductions chinoises ou exploré des destinations insolites avec des films provenant d’autres continents.

7e édition du SRIFF

En raison de la pandémie de Covid-19 qui est toujours active en dehors de la Chine, plusieurs événements ont eu lieu en ligne et la plupart des cinéastes, acteurs et producteurs étrangers ont assisté virtuellement au Festival.

Le SRIFF 2020 avait pour thème « La route de la soie relie le monde, les films relient les cultures » et était présidé par l’actrice chinoise Zhou Dongyu (周 冬雨). Plus de 500 films ont été projetés pour ce festival, dans des salles de cinéma, en ligne ou en plein air.

Un hommage a été rendu à deux scénaristes européens Eric Rohmer et Federico Fellini pour célébrer le 100e  anniversaire de leur naissance.

Parmi les films en compétition sélectionnés, le comité a sélectionné 17 films montrant la diversité et la richesse du cinéma le long des nouvelles routes de la Soie. Le comité de sélection était présidé par le réalisateur iranien Asghar Farhadi (qui a reçu deux Oscars du meilleur film en langue étrangère pour ses films « Une  séparation » en 2011 et « Le client » en 2016). Le cinéaste chinois Lu Chuan (陆川) et l’actrice chinoise Song Jia (宋佳) étaient également membres du comité de sélection.

Les films suivants: « The Rattle Drum » film chinois de Bai Zhiqiang, « Les leçons persannes » film russo-allemand de Vadim Perelman, «Yellow cat» du Kazakh Adilkhan Yerzhanov ont été salués par le jury Parmi les documentaires, « Sunless Shadows » réalisé par l’Irannien Mehrdad Oskouei, « Spaceship Earth » de l’américain Matt Wolf, et  le documentaire hong kongais « Kungfu Stuntmen Never Say No » (龙虎 武师) ont également été très appréciés. Le jury a également récompensé le dessin animé « Mosley » du néo-zélandais Kirby Atkins.

Préparer la future coopération entre l’industrie cinématographique européenne et asiatique

Lors de cet événement, plusieurs forums ont été organisés pour développer la coopération entre les acteurs de l’industrie cinématographique chinoise et étrangère. Le Festival du film de la Route de la soie est devenu un événement majeur pour l’industrie et attire plusieurs organisations du cinéma européen telles que l’Office fédéral allemand du film, qui sont prêtes à créer de nouveaux partenariats en Asie. La réalisatrice polonaise Malgorzata Szumowska, qui a remporté le Grand Prix du jury au 68e Festival international du film de Berlin pour son film Mug en 2018, a échangé avec Song Jia sur la création cinématographique au Panel des femmes cinéastes.

La Chine est en passe de devenir le plus grand marché cinématographique au monde et les films chinois sont de plus en plus disponibles à l’étranger. En 2018, 1600 films et programmes télévisés chinois ont été traduits et diffusés sur des marchés étrangers. D’autre part, le public chinois a envie de découvrir de nouvelles histoires et il y a une demande croissante pour les films étrangers, et pas seulement pour les superproductions mais aussi pour les films indépendants.

Cette tendance pourrait se confirmer en 2021 car il sera peut-être encore difficile de voyager à l’étranger, mais le public continuera à s’intéresser à d’autres cultures et pourraient se tourner vers le cinéma et les séries télévisées pour étancher cette soif.

L’avenir du cinéma et des technologies

Plusieurs forums SRIFF se sont également concentrés sur les nouvelles technologies et peuvent façonner l’avenir de l’industrie cinématographique. La technologie 5G à venir pourrait transformer l’expérience du public et la façon dont les films sont produits. C’est pourquoi les acteurs de l’industrie cinématographique asiatique et européenne doivent dialoguer pour mieux analyser ces changements et coopérer pour continuer à plaire à leur public.


Lancé en 2014, ce festival est accueilli alternativement à Xian et Fuzhou (Fujian) les deux principaux centres de la Route de la Soie continentale et maritime, il offre une plateforme internationale d’échanges cinématographiques et fait la promotion des films chinois et non-chinois.

La nouvelle route de la Soie sur les écrans
Étiqueté avec :                            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*