Priorité à l’Afrique

Après une visite à Xian, le président Macron s’est rendu à Beijing le 9 janvier 2018. Il a discuté avec le président chinois, notamment de la question de l’environnement. Les deux états devraient accroitre leur coopération en Afrique.

L’une des annonces de cette visite est la relance d’un partenariat Sino-Français pour l’Afrique. Ce partenariat avait été annoncé en juillet 2015, mais aucun projet d’importance n’avait vu le jour, en raison notamment d’un manque de confiance entre les partenaires chinois et français. Paris et Beijing ont choisi aujourd’hui de privilégier la coopération financière dans l’aide au développement grâce à un accord entre l’Agence Française pour le Développement et la Banque Agricole de Chine.

La Chine devrait aussi participer à la sécurisation du continent africain. Beijing devrait rejoindre l’Union Européenne, la France, les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite et les Emirats au rang des principaux contributeurs au financement de la force G5 Sahel qui vise à lutter contre le terrorisme.

L’Afrique devient un continent privilégié pour les investisseurs chinois, et Beijing espère participer à la stabilisation de cette région et à sa prospérité en l’incluant dans les nouvelles routes de la Soie.

L’intérêt principal de la nouvelle coopération sino-française en Afrique est qu’elle cherche la complémentarité, et non la compétition et donc elle ne peut être envisagée que comme une relation à long terme.  Enfin, à travers ce partenariat, on peut constater que la Chine et la France privilégient une vision multilatérale de l’aide au développement.

La visite du président français à Beijing peut être considérée comme une étape importante de l’intégration de l’Europe mais aussi de l’Afrique dans l’initiative “Belt and Road”.

Visite du président français en Chine (II)
Étiqueté avec :                            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*