turkey
oboreurope
istanbul

Les 13 et 14 février 2020, le président turc Recep Tayyip Erdogan a mené une visite d’état au Pakistan durant laquelle il a pu s’entretenir avec le président Arif Alvi et le premier ministre Imran Khan. Il s’agit de sa quatrième visite au Pakistan en tant que président.

Lors de ce séjour, le président Erdogan a déclaré que son pays était prêt à participer au développement du Corridor Economique Chine Pakistan.

Développement des échanges entre la Turquie et le Pakistan

Lors de sa visite, le président Erdogan s’est désolé de la faiblesse des échanges commerciaux entre les deux états et appelé à une amélioration de ces échanges, qui devraient passer de seulement 800 millions de dollars à 5 milliards dans les prochaines années.

Les deux pays peuvent être considérés comme des économies émergentes et ont beaucoup à gagner en partageant leurs expériences.

Participation de la Turquie au CECP

Ankara soutient la BRI. Située entre le Proche-Orient et l’Europe, la Turquie a beaucoup à gagner du développement des nouvelles routes de la Soie. Le programme chinois devrait confirmer le rôle de la Turquie, à travers ses infrastructures, comme le nouvel aéroport d’Istanbul, de principal hub entre l’Orient et l’Occident. La Turquie souhaite donc augmenter sa présence dans le CECP, l’un des axes majeurs de la BRI et ainsi renforcer la connectivité avec de nouveaux marchés en développement.   

Pour le président Ergodan, il reste cependant deux obstacles à la participation de la Turquie au CECP. Le premier est que les entreprises turques ne connaissent pas assez le CECP et les opportunités qu’il présente. Le président Erdogan s’est donc engagé à mieux expliquer le CECP auprès du patronat turc.    

Deuxièmement, les entreprises turques espèrent bénéficier des mêmes avantages que les investisseurs chinois ou saoudiens actifs dans le CECP. Le premier ministre Imran Khan s’est donc engagé à faciliter le développement des entreprises turques au Pakistan.

Les différents secteurs de coopération

Comme l’a souligné le président Erdogan, les entreprises turques sont reconnues pour leur savoir-faire dans le secteur de la construction. Par conséquent, elles pourraient intervenir dans les projets d’infrastructures liées au CECP.

Cependant, les échanges entre la Turquie et le Pakistan ne doivent pas se limiter à la seule construction. Le premier ministre pakistanais a souligné les efforts menés par son pays pour devenir une destination touristique majeure, et a invité la Turquie à partager son expérience dans ce domaine.

Les autres secteurs incluent, entre autres, la santé ou la finance

Aspect géopolitique

Les questions de géopolitiques ne doivent pas être occultées dans le choix de la Turquie de participer au CECP. Les deux pays font face tous les deux à des menaces terroristes et se sont donc engagés à coopérer dans le domaine de la défense.

Le CECP pourrait aussi rapprocher la Turquie des autres puissances régionales, notamment les états du golfe.  L’Oman, les EAU et surtout l’Arabie Saoudite sont très présents dans les projets du CECP au Pakistan. La participation de la Turquie dans le CECP nécessitera une plus grande coopération entre la Turquie et l’Arabie saoudite, et donc pourrait contribuer à la stabilité de la région du Grand Moyen-Orient.  

Des intérêts commerciaux

Cependant, il ne faut pas penser que la Turquie ne s’engage dans le CECP seulement pour des raisons géopolitiques. Son intérêt pour ce projet démontre les opportunités économiques et commerciales que présente le CECP. En investissant notamment dans les nouvelles zones économiques spéciales le long du CECP, les entreprises turques vont avoir accès à un marché de près de 200 millions d’habitants.

Pour le Pakistan et la Chine, il est important de donner plus de visibilité au CECP et d’attirer des investisseurs étrangers. Il est maintenant temps pour les entreprises européennes d’aborder le CECP pour ne pas être exclues de ce projet de connectivité !  

La Turquie prête à rejoindre le CECP
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*