Hans Dietmar Schweisgut, l’ambassadeur de l’Union Européenne en Chine, a annoncé le 10 janvier que l’Union Européenne travaillait sur un projet de connexion entre l’Europe et l’Asie qui pourrait être raccordé à l’initiative chinoise de la “Belt and Road”.

Cette annonce a bien sûr réjoui les autorités chinoises qui constatent que l’ensemble du monde s’impliquent dans les nouvelles routes de la Soie. La participation active de l’Union Européenne à l’initiative “Belt and Road” devrait accélérer la réalisation des projets entre les deux pays.

On peut aussi supposer que la stratégie européenne sera accompagnée du lancement de programmes financiers ou non permettant aux petites et moyennes entreprises européennes d’accroître leurs échanges avec les pays d’Asie. On peut aussi s’attendre à plus de projets de coopération et de partenariats entre les pays européens et la Chine.

L’implication de l’Union Européenne dans l’initiative “Belt and Road” devrait avoir de nombreuses conséquences.
Au niveau européenne, ce programme pourrait en partie relancer le projet européen, en créant plus d’intégration au sein de l’Union Européenne et en dirigeant les investissements vers les infrastructures de l’Union.

Le projet européen devrait aussi avoir un impact sur les pays voisins de l’union tels que l’Ukraine, la Turquie ou la Russie. Pour que les projets européens d’intégration à l’initiative “Belt and Road” réussissent, Bruxelles devra développer de nouveaux partenariats avec ses voisins immédiats pour faciliter les échanges et renforcer les infrastructures (on peut penser au développement de nouvelles voies ferrées).

Enfin, la participation de l’Union Européenne à l’initiative “Belt and Road” obligera Bruxelles a développer ses échanges avec d’autres états clef des nouvelles routes de la Soie comme le Kazakhstan ou le Pakistan.

En se connectant à l’initiative Belt and Road, l’Union Bruxelles renforce sa position de puissance mondiale et doit développer une politique plus forte en Asie, zone où son influence était jusqu’alors relativement plus faible.

Cette stratégie européenne devrait être dévoilée dans les prochains mois.

Projet de connexion entre l’UE et les nouvelles routes de la Soie
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*