This image has an empty alt attribute; its file name is ANDES-wang-yi-oboreurope-belt-road.jpg

Avant que le président Xi Jinping n’entame sa visite en Europe, le ministre des affaires étrangères chinois Wang Yi s’est rendu à Bruxelles pour la 9e édition du dialogue stratégique Chine-Union Européenne le 18 mars 2019; il a pu y rencontrer le président Jean-Claude Juncker et Frederica Mogherini, haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Lors de cette rencontre, Wang Yi a réaffirmé l’attachement chinois au partenariat européen, et a souligné qu’en dépit d’une concurrence naturelle, la coopération entre l’Europe et la Chine est essentielle pour la stabilité du monde.

Après ce sommet, Wang Yi a dévoilé les dix points de consensus entre l’Europe et la Chine. Plusieurs d’entre-eux annoncent des intérêts partagés pour le développement de la BRI.

Tout d’abord, l’Europe et la Chine soutiennent le multilatéralisme et s’opposent au protectionnisme.

Beijing et Bruxelles réaffirment aussi leurs efforts dans la lutte contre le réchauffement climatique et les inégalités dans les pays en développement

Enfin, les deux régions s’engagent à soutenir le système international actuel à travers l’ONU et ses agences. Ce dernier point répond à certaines accusations selon lesquelles la Chine tenterait de créer son propre ordre international.

Lors de cette visite, Wang Yi a appelé l’Union Européenne à rejoindre la BRI pour qu’ensemble ils défendent le multilatéralisme. Il n’a cependant pas sous-estimé les obstacles à cette coopération. Ainsi, il a appelé Bruxelles à ne pas fermer son marché aux entreprises chinoises, et a tenté de rassurer les Européens concernant le cas de Huawei. Il a aussi déclaré que pour se part, la Chine est en train de poursuivre ses réformes pour ouvrir son économie aux investisseurs étrangers.

En multipliant les rencontres de haut niveau avec ses partenaires européens, Beijing montre que la BRI n’est pas qu’un projet chinois et que celui-ci se construira en coopération avec les autres états, et notamment l’Union Européenne.

Wang Yi pour la coopération sino-européenne
Étiqueté avec :                        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*