Le 9 décembre 2018, a été inauguré près de Narvik en Norvège, le pont de Halogaland en présence de Erna Solberg, première ministre de Norvège et de Wang Min, ambassadeur de Chine à Oslo.

D’une longueur de 1533 mètres, il s’agit du second pont le plus long de Norvège et du pont le plus long au nord du cercle polaire arctique.  Ce pont est important car il permettra de réduire les distances sur la route européenne E6 en franchissant le fjord de Rombaken.

Cet ouvrage a été construit en collaboration avec l’entreprise chinoise « Sichuan Road and Bridge Group » (四川路桥) qui a produit des éléments  en acier tels que des cables, et témoigne de l’intérêt partagé de la Norvège et de la Chine à développer une voie arctique au projet de l’initiative « Belt and Road ».

Au printemps 2017, des membres du gouvernement norvégien avaient manifesté leur intérêt pour les nouvelles routes de la Soie, et notamment pour une voie maritime polaire. Plusieurs entreprises du secteur maritime norvégien, s’étaient alors déclarées prêtes pour renforcer leur coopération avec la Chine sur les nouvelles routes de la Soie. Pour Oslo, la mise en place d’une route arctique, reliant l’Europe du nord à la Chine, est une opportunité pour développer ses régions les plus septentrionales.

Le corridor de l’arctique pourrait aussi booster la coopération entre la Norvège, la Russie et la Finlande. Au nord-est de la Norvège, Kirkenes, un port généralement libre de glace pourrait être connecté au réseau ferroviaire finlandais. Dans un communiqué délivré en mars 2018, la ministre finlandaise des transports Anne Berner avait annoncé l’étude de la construction d’une possible ligne de chemin de fer reliant Rovaniemi en Finlande à Kirkenes en Norvège, le projet est estimé à près de 2, 9 milliards d’euros. Le nord de la Scandinavie pourrait devenir ainsi un hub majeur des nouvelles routes de la Soie. Cependant, la Norvège, la Suède et la Finlande devront travailler ensemble pour préserver les ressources naturelles de cette région préservée.

D’autres projets de coopération entre la Chine et les états du Nord de l’Europe pourraient  suivre la construction de ce nouveau pont à Narvik.

Un pont des nouvelles routes de la Soie en Norvège
Étiqueté avec :                                            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*