Une nouvelle route passant par le Caucase pourrait s’ajouter aux différents corridors de l’initiative Belt and Road.

En avril 2017, le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan et la Géorgie ont signé un protocole sur la route de la mer Caspienne (Trans-Caspian International Transport route). D’autres états de la régions comme l’Ukraine et l’Ouzbékistan pourraient rejoindre cette initiative. Ce projet a été lancé en 2013, et la ligne a été testée à plusieurs reprises depuis 2015. La route de la mer Caspienne joignant Khorgos dans la province chinoise du Xinjiang au port du Pirée en Grèce où la Chine a massivement investi, via la mer Caspienne et la mer noire, pourrait se révéler plus rapide que les lignes ferroviaires continentales passant par la Russie. Mais pour cela, les états du Caucase et le Kazakhstan doivent  moderniser leurs infrastructures et coordonner leurs efforts.

Cette route pourrait avoir les faveurs de la Chine qui renforce sa présence au Caucase. En mai 2017, la Chine et la Géorgie ont signé un accord de libre-échange qui devrait entrer en vigueur en 2018

D’autre part, la Chine pourrait aussi renforcer ses relations avec l’Azerbaïdjan  comme le suggère une possible visite prochaine du président Xi Jinping à Bakou.

Ce projet ne doit pas être vu comme un concurrent à la route russe, mais plutôt comme une voie complémentaire, qui permettrait de désengorger les autres corridors. C’est aussi une opportunité pour le états du Caucase de mieux se connecter à la Chine et à l’Europe. Cette nouvelle route devra permettre de revitaliser les grands ports de la mer Caspienne à savoir Bakou en Azerbaïdjan et Aktau au Kazakhstan, mais aussi ceux de la mer noire.

L’Union Européenne pourrait aussi bénéficier de cette nouvelle voie. Les ports de Constanta en Roumanie et Burgas en Burgas pourraient eux aussi être intégrés à cette nouvelle route. Une meilleure connexion de ces ports au réseau ferroviaire européen devrait donc être envisagée. D’autre part, les entreprises européennes devront rester attentives aux possibilités d’investissement que la nouvelle route du Caucase pourrait créer.

 

 

 

La route du Caucase
Étiqueté avec :                                            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*