par Dr. Sébastien Goulard

This image has an empty alt attribute; its file name is kyiv-oboreurope-ukraine-china.jpg

Le 30 juin 2021, la Chine et l’Ukraine ont signé un accord majeur concernant le financement et la construction d’infrastructures dans le secteur des transports. Les relations sino-ukrainiennes se sont considérablement améliorées depuis le blocage par Kiev du rachat par la Chine de la société Motor Sich en mars 2021. Le récent accord renforcera la stratégie de développement national de l’Ukraine.

L’Ukraine et l’initiative « Belt and Road » (BRI)

En décembre 2017, lors de la visite d’État du vice-premier ministre chinois Ma Kai à Kiev, l’Ukraine a rejoint la BRI, et plusieurs accords de coopération dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie, de la culture, de la santé et de l’éducation ont été signés entre les deux pays.

Bien que la portée complète de l’accord récemment signé ne soit pas encore tout à fait définie, il est évident que selon l’accord, les entreprises chinoises pourront désormais investir dans les routes et les chemins de fer en Ukraine. La plupart des voies intercontinentales actuelles reliant la Chine à l’Europe contournent l’Ukraine et empruntent le corridor Russie-Biélorussie. Cependant, de nouvelles routes passant par la région du Caucase et la mer Noire pourraient voir le jour avec l’accord sino-ukrainien.

Suite à l’appel téléphonique du président ukrainien Volodymyr Zelensky au président Xi Jinping le 13 juillet, la coopération entre les deux pays sera renforcée dans de nombreux domaines. Premièrement, Beijing continuera d’aider Kiev pendant la crise de la Covid avec la fourniture de vaccins. L’Ukraine a commandé 1,9 million de vaccins à la Chine. Une fois la pandémie terminée, un régime d’exemption de visa doit être inauguré pour stimuler le tourisme en provenance de Chine. Des vols directs de Kiev à Beijing peuvent également être programmés.

La Chine et l’Ukraine ont également commencé à négocier la possibilité d’un accord de libre-échange. La Chine est déjà le premier partenaire commercial de l’Ukraine et un importateur majeur de produits agricoles et métallurgiques.

Le plan “Grande Construction”

Alors que l’un des principaux problèmes auxquels l’Ukraine est confrontée est le manque d’infrastructures de transport, le pays est également confronté à des défis dans le secteur de l’énergie. L’Ukraine a besoin d’infrastructures énergétiques plus efficaces pour réduire sa consommation de ressources en hydrocarbures

Après son élection en 2019, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dévoilé son plan « Big Construction » qui vise à construire ou à rénover les infrastructures vieillissantes du pays. Plus de 200 projets seront menés dans le cadre de ce programme. Jusqu’à 4 000 km de routes seront rénovés ; 100 écoles, 100 jardins d’enfants, 100 installations sportives doivent être construits pour faciliter la vie quotidienne des Ukrainiens et réduire les disparités régionales. Selon la présidence ukrainienne, « toutes les régions du pays seront connectées ».

Le transport aérien fait également partie de cette stratégie avec la rénovation prévue de plusieurs aéroports qui, dans l’état actuel, ne pourront pas accueillir le trafic aérien futur. Les projets de construction ont connu des retards en raison de la pandémie. Bien que la première phase de la stratégie ait démarré en mars 2020, de nombreux projets doivent encore être programmés. Le nouvel accord sino-ukrainien pourrait également aider le président Zelensky à délivrer les infrastructures promises dont le pays a besoin pour améliorer sa productivité.

Des relations équilibrées

L’Ukraine s’efforce de développer des relations équilibrées avec les autres nations. Bien que Kiev et Bruxelles aient noué des liens solides, -l’Ukraine est membre du Partenariat oriental de l’UE qui donne accès à des fonds spécifiques et a l’ambition de devenir une éventuelle association de libre-échange-, l’Ukraine n’est pas destinée à devenir membre de l’UE dans un avenir proche.

Confrontée à des tensions avec la Russie, l’Ukraine apprécie ses relations avec les États-Unis et cherche à rejoindre l’OTAN. Dans la région de la mer Noire, la coopération avec la Turquie s’est renforcée, notamment dans le secteur de la défense avec l’achat de plusieurs drones de fabrication turque par l’Ukraine, mais aussi dans d’autres secteurs. Un certain nombre d’entreprises turques ont manifesté un grand intérêt pour le « grand plan de construction ». En avril 2021, lors de la visite du président ukrainien Volodymyr Zelensky en Turquie, les deux gouvernements ont annoncé qu’ils prévoyaient de doubler le volume des échanges bilatéraux à 10 milliards de dollars d’ici 2025. Développer de nouvelles relations fortes avec la Chine, c’est aussi un moyen pour l’Ukraine d’affirmer son indépendance et réduire l’influence des puissances étrangères.

Big Construction, la Chine et l’UE

L’Ukraine est un pays clef des relations extérieures de l’UE et de la stratégie de connectivité européenne. Cependant, la Chine ne doit pas être considérée comme un concurrent direct en l’Ukraine. La modernisation peut également profiter à l’Europe, car l’Ukraine a réellement besoin d’infrastructures plus fiables et plus efficaces.

La Chine et les relations russo-ukrainiennes

Ce nouveau partenariat avec l’Ukraine ne met pas fin à la relation forte Chine-Russie, mais montre que la Chine a adopté une approche apolitique de la BRI. Beijing est désormais le premier partenaire commercial de plus d’une centaine de pays et son intervention dans les affaires des pays étrangers est limitée.

La construction d’infrastructures par des entreprises chinoises en Ukraine signifie également que pour Beijing, il pourrait y avoir de la place pour un autre corridor reliant l’Asie à l’Europe.

Enfin, les actions menées par la Chine en Europe de l’Est pourraient contribuer à réduire les tensions entre la Russie et l’Ukraine car les deux pays bénéficieront tous deux d’une meilleure connectivité.

Un nouveau partenariat Chine-Ukraine
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*